À propos

Ces choses arrivent lorsqu’on réalise les années passées à étudier une discipline et que soudainement tout commence à décanter. Un des messages de The Resurgent Anthropologist. La place, le territoire transgénérationnel et plus.”

– Ana Rodríguez, anthropologue audiovisuelle, juillet 2017, Uruguay.

Positionalité(s)

Faire une anthropologie différente: réflexive, engagée, innovante, situationnelle et sensorielle. C’est ce qu’exemplifie ce site rassemblant des contributions de jeunes anthropologues. Le métier d’anthropologue suit la personne, peu importe où elle est, incluant ses rêves! Par conséquent, vivre est pour nous une (auto)ethnographie quotidienne où la société, les héritages familiaux et les expériences intimes influencent aussi le mouvement de notre pensée, de notre perception sur le monde. Comment un(e) anthropologue pense-t-ille, ressent-ille? Comment apprendre des ancien(ne)s pour penser, être et créer demain? Comment l’histoire vit-elle aujourd’hui?  Quel(s) pouvoir(s) avons-nous sur notre présent et notre avenir? Ce sont des questions qui guident une anthropologie résurgente. Qu’est-ce que la résurgence? Pourquoi ressurgir? Comment ressurgir? C’est un questionnement en cours.

Le projet The Resurgent Anthropologist

Stéphanie a débuté cette ethnographie transformatrice afin de rejoindre les non-initié(e)s. En mobilisant l’Internet et les audiovisuels pour contextualiser le propos, l’objectif est de capturer dans un même espace l’observé, le vécu et l’analysé, mais surtout de captiver celles et ceux qui s’intéressent aux subtilités de la vie de tous les jours et aux histoires afin de contrecarrer le sens commun. Il s’agit alors de communiquer une expérience multisensorielle et intellectuelle, et qu’elle soit vécue comme telle de l’auditoire du projet. L’anthropologue engagé(e) est protagoniste de son expérience et capture des moments, des connaissances, des esthétiques… qui résonnent.

Vous désirez contribuer au projet? Laissez un message ici en joignant le courriel utilisé sur le site et pour envoyer les propositions.

N.B. Les personnes figurant au premier plan dans les photographies et enregistrements ont consenti et en échange reçoivent les clichés pris d’elles. Elles sont également informées du but du projet.